Transport aux USA

25 octobre 2010: les transports aux USA

Transport : France 1 – USA 0

Le transport aux USA est axé autour de 3 axes principaux :

– La voiture

– La voiture

– La voiture

Voiture : USA 1 – France 0

Le voyage en voiture pour celui qui en possède une n’est pas cher. Certes, la qualité des voitures n’est pas géniale – rien à voir avec des véhicules allemands… – et les assurances horriblement chères. Mais tout le reste n’est pas cher.

– L’autoroute est gratuite. Il y a quelques « turnpikes » (autoroutes à péage), mais il faut compter quoi disons 1 ou 2 euros pour 100 km grand maximum

– Les restaurants d’autoroutes coutent pas cher : ce sont des Mc Do, Wendy’s…

– L’essence est pas chère : 0,50€/litre

En gros, un voyage coûte 3 fois moins cher aux USA (-70%) par rapport à un voyage similaire en France…

Pour les voyage courts, a Lexington, on trouve des voies de 7 voies de large, un périphérique aussi large que celui de Paris (et aussi long)… pour 30 fois moins d’habitants… Il est souvent bien encombré, mais reste fluide… C’est cool à ce niveau la.

Transport interurbains : USA 0 – France 0

Bus

En France, il n’y a pas de bus interurbains en raison d’un monopole de la SNCF. En Europe, on peut prendre les bus Eurolines. C’est pas top, mais passable. Aux USA, il y a différentes compagnies.

– Sur la côte est, la concurrence de bus font rage. Les bus sont efficaces et pas cher. Compter 10 euros pour Boston-New York (350 km) avec air conditionné, prise électrique à chaque rangée, WiFi… Nickel

– Ailleurs, la compagnie GreyHound est calamiteuse. On se croirait dans un pays du tiers-monde : gare routières laides, bus inconfortable, sièges petits (surtout quand un gros empiète sur notre place), et c’est cher en plus – 120€ pour un AR Lexington/Chicago soit 700 km A/R. Plus cher que le TGV, plus lent, conducteurs antipathiques… A côté de ca au Mexique, pour 6€, j’avais eu droit à un bus, toilettes hommes + toilettes femmes, film à bord, boisson offerte par le chauffeur au début, air conditionné, plus d’un mètre pour pouvoir étendre ses jambes…

Train

« Mauvaise qualité, lenteur, prix trop cher », tel semble être le crédo des compagnies ferroviaires aux USA. Dans le mid-west, il n’y a pas de train – a part pour les marchandises, le problème est résolu . Sur la côte est, la compagnie AmTrack propose des trains. Compter 50 à 100$ pour Washington – New York (300 kilomètres) et 4 heures. Le même trajet en France (Dijon-Paris) nécessite 20 à 50 euros et une heure et demi. Je n’ai pas pris le train, mais tous mes amis m’ont déconseillé. A méditer.

Transports rapide interurbains : USA 0 – France 1

Les transports interurbains rapides sont calamiteux aux USA. La gestion des avions est mauvaise – avec le système de hub, compter 6 heures pour faire les 800 kilomètres entre Lexington et Washington, logique puisqu’on doit prendre 2 vols… Les prix sont chers, les prestations pas top – pas d’écran individuel, pas de bière gratuite… – seul point positif – des stewards très sympas et souriants, ca change de la France de ce côté la…

Des mauvaises dessertes – seulement 3 à 4 avions entre Lexington (300 000 habitants) et Chicago. Je m’attendais à 10 ou 20 avions par jour… Ben oui vu qu’ils ont pas de TGV – 10 à 20 dessertes par jour Nancy – Paris, j’aurai pensé qu’il en serait de même pour les avions aux USA… Non. Les gens préfèrent les voitures, qui sont forts lentes.

Moi qui trouve lent un voyage à moins de 150 km/h de moyenne, je dois apprendre la patience quand je voyage aux USA.

Transport en commun : USA 0 – France 1

La France, sauf exception (Paris, quelques villes comme Dijon), est très loin d’être performante dans la gestion des transports en commun, quand on compare les transports en commun avec ce qui a lieu aux Pays-Bas, en Suisse, où près de 40% des travailleurs utilisent les transports en commun pour aller au boulot, et ou LA GREVE n’est pas courante. Mais aux USA, c’est calamiteux :

– A Dijon, 10 lignes de bus principales avec un bus toutes les 5 minutes de 6h à minuit – Dijon est une exception agréable dans la performance des transports en commun

– Lexington : un petit trolley gratuit au centre ville, quelques lignes, un bus toutes les 30 minutes et encore…

Mise à part à New York, où le transport en commun est très bien – métro 24h/24, 7 jours sur 7 – ailleurs… bof

Conclusion

Les transports aux USA sont pas top : soit vous avez de l’argent, soit du temps. Vous n’avez pas de transport rapide et pas cher comme en France… Aux USA, les agents des compagnies de transports – à l’exception notable de Greyhound bus – sont plutôt sympa et aimable (un steward qui m’indique exactement comment faire pour passer au mieux les douanes, un chauffeur de bus Megabus qui me donne mon chemin, des agents d’une location de voiture qui ma laissent utiliser leur ordinateur et internet car j’avais un problème de location), l’amabilité étant une qualité trop rare en France, et ne font pas la grève – pas comme en France. Pour le reste, en dehors des voitures, attendez vous à être un peu déçu…

You can leave a response, or trackback from your own site.

Postez un commentaire

CommentLuv badge

Comments links could be nofollow free.

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.